Back-office, hébergeur, extension, plug-in,…

Tous ces mots te donnent la migraine ?
Ca te donne carrément envie de refermer cette page avant même de savoir où tu es arrivée ?

Pour faire bref, on va dire que la technique, ce n’est pas vraiment LE truc qui te fait vibrer…

C’est normal tu sais, car on ne peut pas être à l’aise avec tout.
Et puis, c’est humain aussi d’avoir un peu peur face à ce jargon pointu et totalement inconnu.

J’ai été comme toi autrefois (d’ailleurs, je t’en reparlerai plus tard).

Pourtant, maintenant, comme tu vas le découvrir, je suis derrière mon écran comme un poisson dans l’eau.
Et si tu es ici, en train de me lire, c’est que tu cherches certainement quelques bouées pour me rejoindre dans le grand bain…

Bingo !

Tu es au bon endroit : brassards, palmes ou barque, je vais te donner tout ça… Et plus encore !
Peut-être que tu pourrais apprendre à nager toi aussi? Et te débrouiller seule dans l’océan du web ?

Ce n’est pas impossible, je te l’assure. J’en suis la preuve vivante !

Là, tu te demandes sans doute qui je suis pour te parler de tout ça (et te promettre un avenir digne du grand bleu) ?
Alors non, je ne suis pas Cousteau, ni le maitre nageur de la piscine municipale.

Je suis Nawel,
mère de famille nombreuse et web bosseuse.

 

Tu me connais sans doute par le biais de Confections OumK, qui a été mon premier business en ligne. C’est avec lui que tout à commencé…

C’est donc en 2012 que je suis tombée un peu par hasard dans le web entrepreneuriat…

A l’époque, j’étais enceinte de mon 4ème enfant et j’étais amenée à sortir énormément pour les soins de mon fils handicapé. Je réfléchissais donc à comment j’allais pouvoir continuer à me déplacer et à me couvrir correctement tout en allaitant et en ayant les mains libres (maman poulpe, tu connais… Même avec 8 tentacules, on a jamais assez de mains !)

Ne trouvant pas mon bonheur, et forte de mon stage de couture, j’ai décidé de coudre mon jilbab de maternage moi-même. Le résultat était plutôt pas mal…

En y réfléchissant, je me suis rendue compte que si j’avais moi-même eu ce besoin, je ne devais pas être la seule dans ce cas. J’ai donc débuté l’aventure « Confections OumK » avec une page Facebook et un logo réalisé par une amie.

Quelques années plus tard, en 2015 précisément, je recontre Kariizma Design qui me fait alors mon premier site Internet. C’est aussi, à ce moment là, mon premier contact avec l’aspect technique du e-commerce…

Parallèlement, ma vie de maman était toujours bien remplie puisque je venais d’avoir mon 5ème enfant, Allahumma barik.
Tu te doutes bien que ça devenait de plus en plus compliqué de gérer ma tribu, mon foyer, mon business et la couture.

J’ai donc commencé à réfléchir à la possibilité de faire produire ma collection en atelier…
Et là… Comment dire ?

J’ai eu l’impression de me retrouver dans un corridor parsemés de portes closes. J’avais beau tambouriner comme une acharnée, personne ne m’ouvrait !
Demander de l’aide n’est déjà pas une chose aisée en soi ; Mais se prendre une fin de non-recevoir à chaque fois, c’est juste éreintant.

Toute mon énergie était mobilisée dans ce projet et j’en venais à me dire qu’il n’y avait aucune solution, que Confections OumK allait devoir s’arrêter ainsi…

Quelle frustration !

Bref, tu l’as compris, je n’ai trouvé que peu d’aide (pour ne pas dire aucune aide) auprès des soeurs que j’ai sollicité à cette période. Moi qui avait toujours cru en la sororité au sein de la Ummah, toutes mes certitudes étaient mises à mal.

Bon, heureusement, au bout d’un moment, une petite porte s’est ouverte et c’est Oum Adam d’Ummaty Shop et Umm-i-Commerce qui était derrière celle-ci. Elle m’a parlé alors d’un atelier de confection al hamduli LLah.
J’ai ENFIN pu déléguer la confection de mes modèles ! Et tout s’est débloqué dans la foulée !

Cette mésaventure m’a, jusqu’alors, vraiment marquée ;

J’étais choquée de voir si peu d’entraide entre soeurs commerçantes.

A croire qu ‘une fois dans le business, on doit absolument perdre son humanité, oublier toute solidarité, et mettre de côté ses valeurs.

 

En réaction à ce « choc », dans ma tête, tout doucement,
commençait à germer une idée (une idée bien timide encore et qui ne prendra forme que bien des années plus tard)….

2015 (quelle année !), c’est aussi l’année durant laquelle j’ai commencé à me former.

Je vais d’ailleurs te confier quelque chose à ce propos :
Je n’ai jamais arrêté de me former depuis !
Je suis une véritable boulimique de formations ! C’est incroyable tout ce que l’on peut apprendre sur Internet !

Mes amies entrepreneuses en rigolent… Elles savent que je suis fan de formations et que je passe le plus clair de mon temps à apprendre encore et encore.

C’est donc ainsi que, de fil en aiguille, l’aspect technique est vraiment devenu une passion.

J’ai ENFIN trouvé LE truc qui me fait vibrer, LE truc que j’aime faire.

Comme je te l’ai déjà dit, je suis derrière mon écran comme un poisson dans l’eau…

Quand je m’assoie devant mon clavier, le temps s’arrête et je pourrais y passer des heures et des heures sans même m’en rendre compte.

Je ne suis pas stressée, je ne m’ennuie pas, je suis juste dans MON monde.

Et très sincèrement, je te souhaite te trouver toi aussi une activité qui te transporte de cette façon.
C’est tellement satisfaisant !

C’est donc à partir de là, pour assouvir cette passion naissante, que j’ai commencé à dépanner des soeurs, à réaliser leurs sites internet de A à Z, à réaliser de petits tutoriels pour aider mes copines web bosseuses qui étaient en galère sur tel ou tel point,…

Je m’éclatais et, en même temps, je donnais un coup de pouce gracieusement.

Finalement, j’étais surtout dans un esprit d’entraide.

Après m’être pris tant de portes fermées dans la figure, je voulais ouvrir grand la mienne à celles qui en ont besoin.
Je me disais, qu’ainsi, j’aidais d’autres web bosseuses.
Et ça, je kiffe !

L’entraide, c’est la vie, non ?

 

Toutefois, pour être tout à fait transparente avec toi, je ne me sentais absolument pas légitime pour proposer mes services et me lancer professionnellement parlant dans ce domaine.

Être assurée de ses compétences n’est pas la chose la plus évidente…

Je crois que c’est peut-être même la chose la plus compliquée lorsqu’on se lance dans l’entrepreneuriat.

Il y a toujours cette petite voix dans ta tête qui te repète en boucle « Mais pour qui te prends-tu ? Tu te crois vraiment capable de faire ça ? ».

Puis, lorsque tu vas sur les réseaux sociaux, tu vois des gens qui font la même chose que toi mais tu as toujours l’impression qu’ils sont 100 fois plus doués.
C’est plus fort que toi, tu ne PEUX pas te lancer.

Tu ne te sens tellement pas à la hauteur !

C’est dans cet état d’esprit qu’en 2019, j’ai donc décidé de déléguer la refonte du site de ma marque Confection OumK à des « pros ».

Je ne voulais pas que ma e-boutique fasse « amateur » et, logiquement, je me disais que je devais absolument passer par des webmasters confirmés.

Mais alors là, patatras ! Je suis tombée de 18 étages !

Mon site devait ouvrir en Avril et, en Juin, ce n’était toujours pas terminé, il y avait des bugs, etc.

Sans rentrer plus dans les détails, je me suis sentie arnaquée, tout simplement.

J’ai dû tout reprendre de 0 (malgré la belle petite somme déboursée pour un service qui n’a pas été assuré). Coup dur, n’est ce pas ?

Je crois que c’est même la hantise de la plupart d’entre nous : investir tous ses deniers durement gagnés sans aucun retour, ni immédiat, ni lointain.
Bref, tomber sur des escrocs…

C’est d’ailleurs parce qu’on a peur de se retrouver dans cette situation qu’on hésite tant à se lancer et à déléguer (surtout lorsque l’on débute et que nos moyens sont limités).
Imagine toi débourser plusieurs centaines ou milliers d’euros pour rien…

Un vrai cauchemard !

Et pourtant, avec le recul que j’ai à l’heure où j’écris ceci, je me rends compte que c’est ce qu’il me fallait.
J’en avais besoin pour surmonter ce fameux syndrome de l’imposteur qui nous bloque trop souvent.

Les vrais imposteurs sont déjà sur le marché ! Alors pourquoi douter ?

Après ça, j’ai donc choisi de monter encore en compétences (oui, je te l’ai dit Miss Formation, c’est moi) et de me concentrer sur le projet « Nawel initiative ».

Dans la foulée, j’ai pris une décision lourde mais qui était salutaire : j’ai fermé mon e-commerce.
Le coeur n’y était plus et je ne voulais pas me forcer à faire les choses.

Je te le disais plus haut :

dans la technique, j’ai trouvé MON truc… Et je voulais m’y consacrer à 100% !

Je Suis Maintenant Nawel De « Nawel Initiative », Webmaster De Plusieurs Sites, Et C’est Moi Qu’on Appelle À La Rescousse Quand On Se Noie Dans Son Back Office !

Tout à l’heure, je t’ai parlé également d’une idée qui a germé dans ma tête il y
a quelques années… Et bien, cette idée, tu l’as devant toi : C’est ce site !

Ici, tu trouveras donc :

des TUTOS pour apprendre
à te débrouiller seule

des ARTICLES afin de
t’orienter au mieux

la POSSIBILITÉ DE ME
CONTACTER directement
pour que je te donne un
coup de pouce si besoin.

Je sais qu’il n’est pas évident de trouver le budget pour faire intervenir un webmaster au moindre bug. Et puis, on en a parlé précédemment, mais ce n’est pas simple non plus de savoir vers qui se tourner pour déléguer…

Je souhaite donc, avec Nawel Initiative, remettre au goût du jour l’entraide (avec un grand E) entre web bosseuses.

Et d’ailleurs, ça fait déjà un bon moment que j’ai commencé ; En fait, je ne l’avais pas annoncé officiellement mais, je suis active, en mode sous-marin, depuis quelques années…

Comme tu le vois, avec Nawel Initiative, je t’apporte tout ce dont tu as besoin pour te débrouiller seule dans l’océan parfois mystérieux de la technique ;

Je simplifie au maximum les choses les plus complexes car je n’ai pas envie de te submerger avec une immense vague d’informations incompréhensibles.

 

Alors, si tu veux monter à bord du navire et :

Apprendre à naviguer seule (même en eaux troubles), c’est ICI

Rejoindre l’équipage,
c’est par LÀ

Découvre ma formation pour devenir capitaine de ton propre navire (deviens ta propre webmaster), c’est ICI

>